Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont encore baissé au mois de mai, et ont été divisés par « plus de trois » depuis le début des années 2000, selon une étude publiée jeudi 2 juin dernier.

Les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont ainsi établis en moyenne à 1,77% le mois dernier, contre 1,81% en avril, indique l’observatoire Crédit Logement/CSA dans un communiqué.

Pour l’accession à la propriété dans le neuf, ils étaient de 1,84%, contre 1,71% dans l’ancien.

« La baisse des taux se poursuit donc, mais moins rapidement qu’auparavant. Elle a surtout été rapide entre décembre 2015 et avril 2016 », note l’Observatoire, relevant que « jamais depuis la Libération, les taux des crédits immobiliers n’étaient descendus aussi bas ».

« Leur niveau a ainsi été divisé par plus de 3 depuis le début des années 2000 », souligne l’observatoire.

C’est là le reflet de « la faiblesse des taux qui se constate sur les marchés obligataires, dans un contexte d’abondance de ressources d’épargne faiblement rémunérées ».

Les taux ont aussi baissé à la faveur des offres commerciales traditionnellement faites par les établissements bancaires, au printemps.

En mai, la durée des prêts s’est établie à 211 mois, en moyenne, au même niveau que le mois précédent.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’observatoire Crédit Logement / CSA